RÉFLEXIONS SUR L'HABITAT

Les liens qu’on entretient avec notre habitat méritent toute une attention car c’est là que l’architecture y puise son sens.

 

La vie quotidienne est un bassin d’observations qui présente une grande richesse pour l’architecte.

 

Les gestes, les rituels, les manières d’échanger, d’organiser les choses de la vie, révèlent la personnalité de chacun et sont une source d’inspiration qui stimule la créativité de l’architecte vers la composition d’espaces d’habitation significatifs. 

 

L’architecture est plus qu’un phénomène de style ou de tendance ; c’est un langage qui utilise l’espace, la lumière et la matière pour concevoir des lieux signifiants pour ceux qui les habitent.  

 

DÉMARCHE

L’approche dans un projet d’architecture est participative ; la relation client-architecte est cruciale. 

 

L’architecte écoute, questionne et échange avec ses clients sur la teneur de leur projet afin de clarifier les objectifs de l’intervention et d’établir un programme de besoins précis.

 

De là, débute un parcours de création qui mène à la conception d’espaces inventifs qui seront parachevés par des échanges critiques.

 

Les  clients participent au processus de conception et de décision grâce à des rencontres et des discussions qui permettent de comparer des alternatives tout en étant guidés et accompagnés par l’architecte. 

 

PARCOURS 

Simon Coquoz, M.O.A.Q., 1994

De tailleur de pierre à architecte

 

Le parcours de Simon Coquoz prend ses racines dans la matière, plus exactement dans la pierre et la maçonnerie en France et se poursuit avec des études en design et en architecture. 

 

  • Baccalauréat en architecture, Université de Montréal, 1991

  • Stage auprès de Allaire, Bergeron, Courchesne, architectes

  • Diplôme d’études fondamentales en architecture, École d’architecture de Paris-Belleville (France), 1989

  • Collaborateur chez Michel Kagan architecte, Paris

  • Assistant aux travaux de recherche de Börkur Bergmann, Montréal

  • Baccalauréat en design de l’environnement, Université du Québec à Montréal, 1987